Follow:
Green Life, Lifestyle, Mermaid Life

J’ai testé la flottaison en isolation sensorielle chez Meïso Lyon

J’avais entendu parler de la flottaison via un article de Lyon City Crunch et quand ma mère me l’a offert pour Noël j’étais ravie ! Et comme je n’étais pas très occupée ce 14 février dernier, j’ai décidé d’aller prendre un peu de temps pour moi et de tenter l’expérience 🙂

Accueil et explications

J’ai choisi la 1ère flottaison de 9h du matin, étant neutre émotionnellement et encore endormie.

J’arrive, je sonne et entre dans un espace ou règne la zen attitude. Musique douce, encens, tout est fait pour nous apaiser dès l’arrivée. J’enlève manteau, chaussures et le maitre des lieux me fait visiter l’Oasïs et ses différents espaces.

Une fois le petit tour effectué, je prend place autour d’une table ou notre maitre flotteur nous explique le déroulé de la séance.

petit salon des explications centre meiso lyon

Nous avons le choix entre différentes formules :

  • Silence complet
  • Cocon de morphé : musique pendant 10min puis silence
  • Cocon de méditation : une douce voix nous accompagne dans une séance de méditation
  • Cocon de création : une douce voix nous plonge dans un voyage sensoriel à la rencontre de notre artiste intérieur

Le tout pouvant se dérouler soit dans le noir complet soit avec le bassin éclairé, au choix !

Le temps de nous décider, nous visitons ensuite une capsule de flottaison ou tout le fonctionnement nous est expliqué, du filtrage rigoureux entre chaque personne à la quantité de sel présente dans chaque bassin (presque 3 fois supérieur à la densité de la mer morte !).
On nous met également en garde car l’eau salée peut être irritante, donc surtout ne pas se toucher le visage pendant l’expérience !

L’expérience de flottaison

Pour une première fois, je me dis que la formule classique, le cocon de morphé sera parfait. J’ai un peu peur qu’une heure sans rien sois long mais tant pis, je verrai bien. Je choisi également de garder la lumière et la couleur de celle-ci !

Je pénètre dans ma cabine et ferme la porte. Il fait chaud et humide, c’est très agréable. Le son des bols tibétains résonne pendant que le filtrage de l’eau termine son cycle.

Petit aperçu du bassin et du grand miroir présent au plafond

Je me déshabille et prend la douche recommandé avant l’expérience, pour éviter d’amener trop d’impuretés dans l’eau. Nous avons également le choix de mettre ou pas des bouchons d’oreilles avant l’expérience, pour éviter que des cristaux de sels ne se forment par la suite. J’ai un peu la flemme, je me contenterai de rincer avec de l’eau vinaigrée (fournie) par la suite.

Le filtrage est terminé, je prend quelques photos de la cabine et décide d’en prendre quelques une dans le bassin. Je me met dans l’eau sans difficultés, en appréciant beaucoup le fait de flotter sans efforts !

Une fois mon devoir de blogueuse terminée, je pose mon téléphone dans l’espace vestiaire et ferme la porte de la cabine. La lumière devient tamisée et le silence prend place.

Le vide sensoriel

Je m’amuse au début avec cette nouvelle sensation de flottaison en surface, chose que je ne connais normalement que sous l’eau ! Je m’étire et me positionne confortablement. Moi qui pensait que mon cerveau allait se mettre à penser à tout et à rien pendant ce temps, il n’en est rien.

Je prend conscience de mon corps, de cette magnifique sensation et je m’apaise. Les yeux clos, je me laisse porter.

Je n’ai aucune notion du temps et je crois bien que je me suis endormie. La limite entre entière relaxation profonde et sommeil est très fine ! Mais la stressée que je suis reprend le dessus et me sort de ma torpeur en pensant arriver à la fin de l’heure.

Je rebouge un peu, fait mumuse dans mon bassin de 2m40 puis reprend place et ferme les yeux.

Je ne sais pas combien de temps plus tard, un doux son de chant d’oiseaux arrive à mes oreilles. Cette fois c’est bien fini ! Une voix m’indique que l’expérience est finie, que je peux me doucher et ensuite verser un bol de sel dans l’eau, pour lui redonner ce que je viens de lui prendre.

Attention en vous relevant de ne pas faire tomber de l’eau dans vos yeux, ça pique ! Je me douche, me rince et me sèche. Je ne sais plus trop ou j’en suis.

L’après flottaison

Comme un robot, je prend mes affaires, m’enroule les cheveux dans une serviette et m’assois dans la forêt de hamacs. C’est dur de revenir à la réalité ! Je ne sais pas si j’ai dormi mais je suis reposée, calme et au ralenti.

Le maitre flotteur me propose gentiment une tasse de thé que j’accepte avec plaisir. Je prend mon temps, déambule dans les lieux et reprend peu à peu « vie ».

Les personnes suivantes arrivent et j’observe le même déroulé qu’à mon arrivée. Après avoir bien remercié notre hôte, je me rhabille et repart dans le monde réel, toute zen et calme.

Conclusion

J’ai vraiment été bluffée par ma décontraction. Moi, stressée de nature et qui ne me relaxe pas facilement, la façon dont j’ai pu lâcher prise et penser à rien pendant cette heure m’a vraiment épaté. C’est vraiment une bulle pour nous, hors du temps et hors du monde.

C’est déroutant au départ car j’ai plus l’habitude d’être sous l’eau que dessus, mais on s’y fait très vite à cette sensation de flottement 🙂

Vraiment c’est une expérience unique que je vous conseille de tester au moins une fois ! Je pense y retourner et pourquoi pas tester les autres formules 🙂

> Toutes les informations pratiques sont disponibles ici ! <

J’espère avoir piqué votre curiosité, qui est tenté ?

Flottaison en isolation sensorielle meiso lyon par red amentia
Previous Post Next Post

No Comments

Laisser un commentaire

error: Désolée ce contenu est protégé :)
%d blogueurs aiment cette page :