Follow:
Lifestyle

Soutien gorge et tremblements #nobra

Soutif or not soutif, telle est la question. Je vous partage aujourd’hui mes petites réflexions personnelles sur mon rapport au soutien gorge, qui a bien changé avec le temps !

Ceci est mon avis, basé sur mon expérience. Chacun est libre et fait ce qu’il veut.

Petite genèse

Mini boobs power

Je porte des soutiens-gorges depuis mes 11 ans. Par convention plus que par obligation car avec ma petite poitrine, ce n’est vraiment pas nécessaire (je rentre encore dans mon tout premier soutif, c’est vous dire).

Parfois l’été, je faisais des folies et n’en mettais pas mais holalala comme c’est osé ! Pour moi c’était vraiment quelque chose d’hyper exceptionnel de ne pas en mettre.

Je n’ai rien contre les soutiens-gorge, ça me permettait de paraître moins plate et puis de la jolie lingerie est toujours appréciable (même si en rentrant le soir, mon premier geste est de l’enlever).

L’été où tout à changer

Dit comme ça c’est sur, ça fait dramatique, mais toujours est-il que l’été dernier, accablée par une grosse chaleur, j’ai arrêter petit à petit d’en mettre. C’est vrai, ça me tenait chaud et ça dépassait de mes jolies petites robes.

Durant juillet et août je n’ai plus touché à un seul de mes soutifs.

Une fois les grosses chaleur passée, nous revoilà en septembre, à la rentrée. Bon il est temps d’en remettre un alors. Et là, ce n’était pas possible. Je ne me sentais pas bien. Je m’étais déjà trop habituée à ne rien avoir. J’avais l’impression d’être entravée, ne plus pouvoir bouger comme je veux.

Et de là, c’est tirée cette conclusion : je ne mettrai plus de soutien-gorge. J’étais ravie de participer au #nobra !

Gros tri dans le placard, je décide de n’en garder que 3 types : des brassières sans armatures, un normal et un adhésif.

Les mois passent, je me sens libre (plus rien à enlever le soir \o/), provocatrice (houuu la rebelle elle ne met plus de soutif !) et sexy.

Dans les bons côtés, je n’ai eu aucune remarque, ni positive, ni négative. C’est passé inaperçu !
Côté santé, rien n’ai changé non plus, mes seins n’ont pas grossis, ils ne sont pas plus fermes.

Le revers de la médaille

Mais en ce début d’année, quelque chose avait changé dans la  manière de me voir.

Mes petits seins, je m’y suis faite, je les acceptent et les aimes comme ils sont (mini boobs ♥). Mais à force de me voir sans rien dans mes t-shirt ajustés, j’ai fini par me trouver moins jolie, moins féminine. (On est d’accord que c’est complètement con hein).  Autant avec un petit top l’été, je trouvais ça plutôt sexy de ne rien avoir, autant avec mes t shirt manche longue ça passait nettement moins.

Et là, gros questionnement : est-ce qu’il faut que j’en remette ? Mais je vais perdre mon confort ! Et le mouvement nobra !?

Et la réponse est … OUI. Je n’en ai ni besoins, ni pas besoin, j’suis juste au milieu. J’ai besoin d’un soutien gorge pour me sentir plus féminine et plus jolie, mais je n’en ai pas besoin car j’ai une petite poitrine.

Je ne suis ni pour, ni contre bien au contraire (Coluche).


Voila, je voulais vous partager cette petite histoire, qui montre comment le regard personnel pour nous impacter bien plus que le regard des autres et qu’il faut aussi savoir s’écouter 🙂

Donc maintenant j’en porte la semaine (sauf avec un pull), et rarement les week-end ^^  Et quand l’été viendra je pense que je réitérerai l’expérience no-bra 🙂


Et vous, quel est votre rapport au soutien gorge ?

Previous Post Next Post

No Comments

Laisser un commentaire

error: Désolée ce contenu est protégé :)
%d blogueurs aiment cette page :