Beauté | Cheveux | Green Life

Henné : le grand saut !

28 août 2018

Bonjour à tous ! Pour ce premier article, quoi de mieux que de vous partager mon expérience avec le henné ?

Petit récap’ de ma situation capillaire :

Je fais des colorations permanentes, rouge sur base châtain depuis que je suis en seconde, ce qui fait déjà 7 ans ! Et en soi, mes cheveux ne sont pas forcément abimés, mais le rouge c’est pénible à entretenir et ça coûte cher #teametudiante. En plus, comme je suis souvent dans l’eau, mes colorations ne tiennent jamais plus d’un mois…

Rappelons qu’avant d’avoir la couleur d’Ariel, je voulais le roux de Mylène Farmer !

Donc je me suis dit, quitte à être rousse, autant l’être naturellement ! Et si jamais j’ai envie de rouge, je peux toujours avec du pigment ou une couleur semi permanente 🙂

J’ai écumé Pinterest et pleins de différents blogs, pour au final trouver une recette qui me convenait, celle de Maugenated. Et c’est avec mes 10cm de racines et mes longueurs décolorées que j’ai ensuite passé commande sur Aroma Zone !

La liste de courses :

  • Henné d’Égypte
  • Henné rouge du Yémen
  • Henné du Rajasthan
  • Poudre de garance
  • Poudre d’hibiscus
  • Huile de ricin

C’est avec le henné d’Égypte que j’ai commencé !

La recette :

  • 150gr de Henné d’Égypte
  • 50 de poudre de garance
  • 1cas d’huile de ricin
  • Un yaourt
  • Un peu de jus de citron

On commence par peser le henné, puis la poudre de garance et j’ajoute petit à petit l’eau chaude. L’odeur est… particulière, j’ai l’impression d’avoir des épinards aux épices devant moi x,) J’ajoute l’huile, le yaourt et le jus de citron, je mélange tout.

Préparation du henné

Petite précision : j’ai attendue d’être chez les parents de mon chéri pour faire mon henné, car ils ont un jardin et je me suis dit que ce serait bien plus simple qu’en appartement pour une première application !

Application

Me voilà donc avec ma tambouille, je m’installe, tartine mon front, oreilles et nuque d’homéplasmine (pour éviter que la couleur accroche sur ma peau) et c’est parti pour l’étalage. Ce n’est pas facile, il ne faut pas oublier d’endroit, la matière n’est pas simple à travailler. Bien entendu, j’en fiche la moitié dans l’herbe.

Ça y est, j’ai tête enduite, j’appelle mon copain a la rescousse pour qu’il enroule ma tête de cellophane. Et on part sur 3h de pose !

Vient ensuite l’étape du rinçage : étant dans un jardin j’ai pu me rincer avec le tuyau d’arrosage qui avait chauffé au soleil. Et c’était LONG. J’en voyais plus le bout, je retrouvais toujours de petits morceaux dans mes cheveux. J’ai fini par mettre de l’après shampoing pour terminer.

J’essore mes cheveux et là, miracle : un roux magnifique, flamboyant, naturel ! Je suis RAVIE.

Je ne lave pas mes cheveux pendant 3 jours pour bien que la couleur s’oxyde.

Bilan

Très contente de ce premier test, j’ai hâte de recommencer pour que la couleur tienne mieux, ait plus de reflets et assèche moins mes cheveux !


Et vous, vous avez testé le henné ? Quel est votre ressenti ?

Photo d’article : Pixabay

Laisser un commentaire